Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > La réglementation

La réglementation

La pratique de la pêche dans les cours d’eau et les plans d’eau classés en « eau libre » est encadrée par :

- le code de l’environnement
- les arrêtés départementaux réglementant la pratique de la pêche pour l’année en cours.

Cette réglementation peut-être complétée sur les parcours du domaine privé et notamment sur les plans d’eau par un règlement intérieur (RI) établi par le gestionnaire et/ou le propriétaire.

Le RI ne peut en aucun cas être moins restrictif que la réglementation générale et son non-respect expose le contrevenant à une expulsion du site et/ou une exclusion de l’association.

Prenez connaissance de la réglementation en contactant les AAPPMA et/ou en consultant les affichages sur place.

Julien et Romain BLOT

L'arrêté réglementant la pêche dans notre département est disponible sur le site de la Préfecture de la Sarthe :

Arrêté Pêche Sarthe

Quelques notions essentielles

1e ou 2e catégorie, de quoi parle-t-on ?

Les cours d’eau de 1e catégorie sont les ruisseaux et rivières qui abritent un peuplement piscicole où la truite fario trouve une place prépondérante. Ils sont de ce fait, couramment appelés cours d’eau à truites. Ils présentent souvent des écoulements rapides, des eaux fraîches et bien oxygénées.

reglementation Cyril LOMBARDOT, FDPPMA72

Les cours d’eau de 2e catégorie sont les cours d’eau qui se caractérisent bien souvent par des écoulements calmes, des eaux plus chaudes et moins oxygénées. Le peuplement piscicole présente une forte densité de poissons blancs comme le gardon, la carpe, la brème etc. et ce sont des milieux propices au développement des grands carnassiers comme le brochet, le sandre et depuis peu le silure.

reglementation L. Madelon, FNPF

Que faut-il entendre par "ligne" ?

Toute ligne flottante dont le lest ne repose pas sur le fond et ne l'empêche de suivre le courant. Elle peut être eschée par un appât artificiel ou naturel, dès lors que l’ensemble est monté sur une canne.

Toute ligne plombée dont le lest est posé sur le fond et l’empêche de suivre le courant (montage « pater noster » pour le vif, amorçoir de type « feeder » ou ressort, etc.) dès lors qu’elle est montée sur une canne.

Est également considéré comme pêche à la ligne, l’usage de cannes équipées de moulinet (pêche au vif, à l’anglaise, etc..). ainsi que l’emploi de leurres artificiels ou naturels (cuillers, leurres souples, poissons nageurs, mort manié, poissons d’étain, etc... munis d’un maximum de 2 hameçons simples, doubles ou triples).

et par pêche au lancer ?

Il ne faut pas confondre pêche à l’aide d’un moulinet et pêche au lancer. La pêche au lancer consiste à projeter un leurre artificiel ou naturel (cuillère, leurre souple, poisson mort, poisson nageur, etc.…) et à le ramener en l’animant de façon à imiter le déplacement d’une proie susceptible de provoquer la réaction d’un poisson carnassier. Toutes les techniques de pêche nécessitant l’emploi d’une canne équipée d’un moulinet (pêche à l’anglaise, à la bolognaise, au ver, au vif, etc.) ne sont donc pas considérées comme des pêches au lancer.

peche au lancer L. Madelon, FNPF

Domaine public, domaine privé : des droits similaires ?

Sur le domaine privé (cours d'eau non domaniaux), l’autorisation de pêcher dépend d’accords écrits ou tacites passés entre les propriétaires riverains et les associations de pêche concernées. En général, les parcours interdits à la pêche sont signalés par un affichage approprié. Cependant, il convient lorsque cela est possible, de se renseigner auprès de l’AAPPMA locale ou du propriétaire de la parcelle où vous souhaitez vous rendre. Ayez à l’esprit que les propriétaires qui nous accordent le droit de passage sur leur(s) terrain(s) peuvent à juste titre attendre de chaque pêcheur un comportement responsable et courtois. L’attitude d’un seul peut conduire le propriétaire des lieux à interdire à tous l’accès au cours d’eau.

Sur le domaine public (cours d’eau domaniaux qui appartiennent à l’Etat), les propriétaires riverains doivent laisser un espace libre d’une largeur de 3,25 m le long de la berge sur lequel pêcheurs et promeneurs doivent pouvoir circuler librement.

Attention !

Spécificité départementale

Le jour de l’ouverture de la pêche à la truite, la pêche ne débute pas 30 minutes avant le lever du soleil mais à 8 h.
Jusqu’au 1er mai, la pêche en 1e catégorie est autorisée uniquement les samedis, dimanches, lundis, mercredis, puis tous les jours jusqu’à la fermeture (des exceptions sont possibles).

Pêche de l'Anguille

La pêche de l'anguille argentée est interdite. Seule la pêche de l'anguille jaune est autorisée du 1er avril au 31 août. Pendant cette période, la pêche est uniquement permise pendant les heures légales de la pêche en eau douce à savoir d’une demi–heure avant le lever du soleil jusqu’à une demi-heure après son coucher (rappel : la pêche au ver de terre jusqu’à minuit est interdite). Tout pêcheur qui conservera une anguille devra en outre noter sa capture sur un carnet qu’il devra être présenté lors d’un contrôle. L’usage de nasses et de lignes de fond restent possibles sur certains cours d’eau désignés par l’arrêté préfectoral).

Cependant, pour exercer ces modes de pêche, le pêcheur doit disposer d’un arrêté lui autorisant cette pratique et s’engage à déclarer ses captures tous les mois. La demande doit être déposée auprès des services de la Direction Départementale des Territoires (Unité Eau Pêche – 19 boulevard Paixhans - Bâtiment A - CS 10 013 - 72042 LE MANS CEDEX) avant le 1 er février de l’année en cours. Les formulaires de demande sont disponibles sur le site internet de la préfecture de la Sarthe à l’adresse suivante : http://www.sarthe.gouv.fr/peche- a1910.html.

Par ailleurs à partir de 2018, chaque ligne de fond, bosselle à anguille et nasse de type anguillière doit être identifiée par une plaque ou tout autre moyen en matière inaltérable, comportant le N° de l’autorisation individuelle.

peche anguille jaune L. Madelon, FNPF